Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

35 locomotives diesels-électriques recherchées pour la SNCC et la SCTP

Rédynamiser le secteur de transport est une exigence et une urgence pour relancer l'économie de la RDC. C'est le défi que veut relever le Projet de Transport Multimodal (PTM). Ainsi, se justifient nombre d'avis d'appel d'offres lancés depuis le début du projet. Dernièrement, il y a eu encore un avis d'appel d'offres international lancé, afin d'acquérir 35 locomotives diesel et électriques pour le compte de la Société Nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) et de la Société Congolaise des transports et Ports (SCPT) ex ONATRA. Cet avis d'appel d'offres vient ainsi dans la foulée de l'avis général de passation des marchés publié par le PTM un certain 3 mai 2011.
Ce marché de fourniture représentant plusieurs millions de dollars est proposé aux soumissionnaires au nom du gouvernement de la République Démocratique du Congo. Au fait, le pays avait reçu en son temps un don de l'Association Internationale pour le Développement (IDA), guichet de la Banque mondiale pour les pays à faible revenu. Ce don va servir à financer le Projet de Transport Multimodal. Naturellement, la RDC a l'intention d'utiliser une partie de ce don pour effectuer des paiements au titre du marché de fourniture de trente cinq locomotives diesels-électriques de ligne, reparti en deux lots distincts, pour le compte de la SNCC et de la SCTP.
Les unités de Projet de la Cellule d'Exécution du PTM de Lubumbashi et de Kinshasa sollicitent des offres fermées de la part de soumissionnaires éligibles et répondant aux qualifications requises pour fournir ces locomotives reparties en deux lots. Les soumissionnaires dans ce marché doivent être des firmes spécialisées ayant une expertise et expérience dans le secteur de transport ferroviaire. Ainsi, dans le lot 1 de cette offre, il est question de proposer trente locomotives diesels-électriques de ligne dont vingt locomotives pour une tranche ferme et dix locomotives pour une tranche conditionnelle ; ainsi que les services connexes suivants : l'assistance technique à la mise en service des locomotives, la formation du personnel de conduite et de maintenance et l'assistance à la maintenance.
Par contre dans le lot 2, la PTM recherche cinq locomotives diesels-électriques de ligne et les services connexes suivants : l'assistance technique à la mise en service des locomotives, la formation du personnel de conduite et de maintenance et l'assistance à la maintenance.
En ce qui concerne les conditions de livraison, celle-ci doit s'effectuer à la gare de Lubumbashi-RDC pour lot n°1 pour la SNCC et à la gare de Kinshasa-RDC pour le lot n°2 pour la SCTP (Ex ONATRA). Les critères utilisés pour l'évaluation des offres sont : le respect ou l'équivalence des caractéristiques et performances techniques, le prix et la capacité à respecter le délai de livraison.
La passation du marché sera conduite par appel d'offres international tel que défini dans les " directives : passation des marchés financés par les Prêts de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) et les Crédits de l' Agence Internationale pour le développement (IDA), de mai 2004, révisées en octobre 2006 et mai 2010 et ouvert à tous les soumissionnaires des pays éligibles tels que définis dans les directives.
Les firmes soumissionnaires éligibles et intéressées peuvent obtenir des informations complémentaires auprès de l'Unité de Projet basée à Lubumbashi. Elles peuvent aussi prendre connaissance des documents d'appel d'offres. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un dossier d'appel d'offres complet en français en formulant une demande écrite à l'adresse ci-dessous contre un paiement non remboursable de 200,00 USD. Enfin, les offres devront être soumises au plus tard le 11 mai 2012.
En définitive, la redynamisation des activités de la SNCC et de la SCTP passe notamment par le renouvellement et la modernisation de l'outil de travail. D'autant plus que depuis plusieurs années les matériels et équipements en place sont devenus obsolètes et inefficients. C'est ce qui explique en partie les contreperformances enregistrées au plan technique et financer. A travers la fourniture de ces locomotives, les deux entreprises vont enfin avoir une bouffée d'oxygène. Et cela à la grande satisfaction des usagers et des entreprises qui recourent aux services de ces entreprises de l'Etat en plein processus de transformation. Ce processus est réalisé avec notamment le concours d'un partenaire, la Banque mondiale ; à travers le Projet Développement et Compétitivité du Secteur Privé (PDSCP) et du Projet de Transport Multimodal (PTM).
Munsala Buakasa

Les commentaires sont fermés.