Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • FACILITATION DU COMMERCE INTERNATIONAL EN RDC



    Le secteur des transports contribue, de manière significative, au développement du commerce, notamment au niveau international. C’est ce qui explique la tenue d’un séminaire-atelier organisé, du 22 au 24 janvier à Kinshasa, par la Cellule d’exécution du projet de transport multimodal (CEPTM), le Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI) et UNMO/CIR sur financement de la Banque mondiale

    En effet, des experts du gouvernement, ceux du Projet de transport multimodal (PTM) ainsi que des acteurs de la Société civile se disent favorables à la facilitation du commerce international en République démocratique du Congo.

    A l’issue du séminaire-atelier organisé du 22 au 24 janvier à Kinshasa, ces experts ont mobilisé les énergies nécessaires pour faire sauter les goulots d’étranglement dans le secteur des transports, considérés comme maillon important dans la facilitation du commerce international.

  • Validation des plans d'actions de lutte contre le VIH/SIDA dans les entités bénéficiaire du PTM

    ok.jpgLe Projet de Transport Multimodal a pour objectif principal l’amélioration de l’interconnexion des transports en RDC de manière à soutenir l’intégration économique nationale. La relance des activités des entreprises publiques du secteur des transports à travers le PTM permettra de désenclaver et d’interconnecter plusieurs coins du pays où la circulation de personnes et de biens est actuellement assez limitée.

    Ce désenclavement aura pour conséquence le développement socio-économique, l’amélioration de l’accès aux soins de santé et à l’éducation, etc. Cependant, il risque aussi de devenir un facteur de propagation du VIH et des IST à cause de la mobilité croissante et du brassage de personnes de différents horizons.

    Toutefois, ce risque de propagation du VIH et des IST résultant de la réhabilitation et du développement des infrastructures de transport (chemins de fer, voie aérienne, voies d’eau, etc.) peut être atténué.

    C’est dans ce contexte qu’il faudrait souligner l’intérêt de doter les entités bénéficiaires du PTM d’un plan d’actions de lutte contre la pandémie du VIH/SIDA.

    Ainsi, après l’élaboration/actualisation des politiques de lutte contre le SIDA, la réalisation des enquêtes comportementales et l’élaboration, avec l’appui des consultants, des plans d’actions VIH/SIDA des entités bénéficiaires du projet, la CEPTM organise du 20 au 21 un atelier de validation de ces plans d’action bisannuel 2014-2015 en vue de leur appropriation avec les délégués des entités ci-après le Ministère des Transports et Voie de communication, la Régie des Voies Aériennes (RVA), Régie des voies Fluviales (RVF), la Société Commerciale des Ports et Transports (SCTP).

    D’une manière spécifique, il sera question de :

    • Examiner les objectifs, les stratégies, les activités et les budgets proposés dans les plans d’actions ;
    • Analyser le cadre des résultats proposés et la faisabilité des plans d’actions élaborés ;
    • Proposer les stratégies et les mécanismes de mobilisation des ressources pour la mise en œuvre des plans d’actions de lutte contre le VIH/SIDA ;
    • Formuler des recommandations pertinentes pour la consolidation des plans d’actions et leur mise en œuvre effective.