Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arrivée de la 5ème Mission de Supervision du PTM en RDC

 

PIC_0258.JPGUne Mission de Supervision de la Banque mondiale effectuera du 17 Septembre au 03 octobre 2012, une Mission d’évaluation du Projet de Transport Multimodal en RDC. Conduite par le Chargé du Projet, Jean Charles CROCHET, La mission fera un état des lieux de l’exécution du PTM auprès des entités bénéficiaires.

La délégation aura, du 17 au 25 septembre 2012, à revoir avec la Société Nationale de Chemins de fer du Congo (SNCC) à Lubumbashi, la mise en œuvre de son plan de redressement.

A Kinshasa, la Mission de Supervision du PTM, aura à travailler et discuter avec les entités de mise en œuvre du projet (SCTP, RVA, CVM, RVF , AAC, DMVN et Min TVC) de leurs priorités d’investissement dans le cadre de leur stratégie de réforme et de l’état d’avancement des activités du PTM les concernant.

Il est prévu des séances de travail avec le Gouvernement congolais sur ses engagements financiers en faveur du projet, la pertinence et la validité des activités prévues dans le cadre du financement additionnel proposé.

Il faut dire que cette mission intervient six mois après la mission de supervision menée du 12 au 24 mars 2012 ayant abouti à la révision et mise à jour de l’intégralité du Plan de Passation des Marchés (PPM) pour toutes les composantes du Projet et du financement additionnel.

Le PTM, lancé en avril 2011après l’accord de don signé le 14 juillet 2010 entre la République Démocratique du Congo (RDC) et l’Association Internationale de Développement (IDA), permettra à terme,  d’améliorer sa capacité du pays à développer le secteur des transports croisés avec le processus de désengagement de l’Etat dans le cadre des lois sur la réforme des entreprises du portefeuille de l’Etat, de promouvoir la bonne gouvernance et d’asseoir la stabilité et la croissance économiques par la remise en état d'infrastructures de transport d'une importance capitale, ce qui aidera aussi à mieux assurer les services sociaux et aux populations d’accroître leurs revenus par la facilité des transports et l’intensification des échanges.

Les commentaires sont fermés.